curso online gratuito de opções binárias estratégia opções binárias 30 segundos day trade como começar plano de trade baixar indicador águia de ouro mt4-para opções binárias e forex robô de opções binárias lay trader esportivo

Architecture

Les Chapelles de Manigod – Article 1 : La chapelle du Villard-Dessous

Il est assez remarquable que les 6 chapelles de Manigod soient placées sur deux lignes : l’une s’étend par le fond de la vallée, depuis le Villard-Dessous jusqu’à la Charmette en passant par les chapelles de Joux et Tournance, tandis que l’autre ligne s’étend du Montpellaz au Plan des Berthats ; de sorte que ces deux lignes forment une croix avec l’église au croisement de ces deux lignes.

Ces 6 chapelles sont sises dans les hameaux de :

  • Villard-Dessous
  • Joux
  • Tournance
  • Montpellaz
  • Plan des Berthats
  • La Charmette

1 – La chapelle du Villard-Dessous

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est DSC03891-recadr%C3%A9e.jpg.

La première chapelle construite en ce lieu était la plus ancienne de Manigod : elle fut élevée en 1630 alors qu’une effroyable épidémie de peste faisait plus de 400 morts à Manigod.

Deux hommes forts pieux, le Révérend François Golliet, curé des Clefs, (vicaire à Manigod de 1611 à 1617) et son frère Pierre firent construire cette chapelle pour implorer la compassion de Notre Dame de Pitié en faveur de la paroisse. Par acte du 28 février 1631, ils lui allouèrent un revenu annuel de 35 florins (soit 23 francs, 45 centimes) pour qu’un certain nombre de messes y soient célébrées chaque année.

En 1766, on ajouta le vocable de Saint Laurent et de Saint Clair à celui de Notre-Dame de Pitié. Le 5 juin suivant, l’évêque Jean-François de Sales se trouvant à Manigod, les deux frères Golliet lui firent homologuer leur acte susdit du 28 février précédent et le prièrent de conférer le rectorat de cette chapelle au curé de la paroisse et à ses successeurs à perpétuité.

Ce lieu de prière est placé sous le patronage de la Vierge et de saints protecteurs ou guérisseurs. A cette époque, le culte des saints était très important. Les fidèles ayant parfois quelques craintes à adresser directement leurs prières à Dieu, ils s’en remettaient à ces derniers.

En 1881, cette chapelle fut déplacée et reconstruite à l’endroit actuel, sur la hauteur.

De style néogothique, fine et élancée, cette chapelle a la particularité de ressembler à une petite église. Une rosace orne le haut du porche d’entrée et 3 hauts vitraux ogivaux ont été placés de chaque côté (représentant en particulier St-Pierre, St-François, St-Claude et St Laurent).

Lors de la Révolution, la statue (en bois) de St-Laurent fut retirée de la chapelle et cachée sous un tas de foin dans une grange du hameau. Dans les années 2000, cette statue a retrouvé sa place initiale dans la chapelle.

Dans une niche au-dessus de l’entrée de la chapelle actuelle de Villard-Dessous se trouvait une « vierge de Pitié » ou « Pieta » en bois sculpté. Retrouvée en bon état, cette statuette pourrait bien être celle qui ornait l’ancienne chapelle construite en 1630, dont la fondation est décrite dans l’ouvrage « Mémoire sur les antiquités religieuses, civiles, politiques de Manigod« . Pour la protéger des intempéries, un voisin l’a retirée, nettoyée, traitée, vernie. Et pendant vingt ans cette statuette est restée dans une boîte en carton à proximité de la chapelle !

Note : à l’époque de la création de cette chapelle, le hameau du Villard-Dessous s’appelait Villard-d’Aval.